Jusqu’où faut-il laisser consumer votre cigare ?

Si vous consultez les avis en matière « d’étiquette des cigares », vous avez peut-être lu qu’il ne faut jamais fumer plus de la moitié d’un cigare (ridicule, à mon avis). Une autre « règle » communément admise est qu’il faut poser le cigare et le laisser se consumer et non l’écraser) quand il en reste une longueur d’environ trois doigts, à partir du bout.

Bien entendu, cela n’a de l’importance que si vous fumez en présence de personnes qui mettent plus d’importance sur les règles d’étiquette plutôt arbitraires et douteuses qu’elles ne mettent sur le plaisir qu’elles peuvent tirer d’un bon vieux cigare. Les cigares sont chers, donc il serait bon d’en profiter au maximum !

Il n’y a pas vraiment de règles inscrites dans le marbre pour déterminer la limite à respecter lorsqu’on fume un cigare. Beaucoup dépend du cigare dont il s’agit, de même que de vos goûts personnels. Certains cigares chauffent et deviennent amer bien avant que vous atteigniez le bout. Vous auriez raison de les abandonner même avant d’arriver à mi-chemin. D’autres, comme les cigares El Septimo, restent savoureux jusqu’à la fin et, pour ceux-ci, vous pouvez parfaitement prendre le risque de vous brûler les doigts, compensé par le plaisir de le fumer intégralement. Avec le temps et de l’expérience, vous saurez quels cigares peuvent être fumés jusqu’à la fin.

Lorsqu’un Cigare “Tourne”

Imaginez Votre Cigare en Trois Parties :

La première est la chauffe du cigare, lorsque vous brûlez les odeurs indésirables de l’allumette ou de l’allume-cigare, et que les saveurs attendues se développent.

Le deuxième tiers fournit généralement la meilleure partie de votre dégustation, le tirage étant à son optimum et la gamme des saveurs pouvant pleinement s’apprécier.

Enfin, vous arriverez au troisième tiers, et c’est à ce moment-là où vous pouvez vous trouver confronté à des goûts indésirables, qui résultent généralement par la concentration progressive des goudrons et huiles du tabac. Le changement de goût peut virer plus ou moins sur l’amertume. Ce phénomène s’appelle le moment où le cigare “tourne”. L’accumulation des huiles et de l’humidité déforment le goût du cigare, qui devient plus prononcé et, parfois, chaud et grossier vers la fin. Si vous n’aimez pas ce goût, vous pouvez éteindre votre cigare.

Si vous fumez un cigare plus long tel qu’un Churchill ou un cigare en forme de torpille (Torpedo), la concentration de chaleur et des huiles peut s’intensifier lorsque vous dépassez la moitié du module. Si l’huile et l’humidité se concentrent lorsque vous arrivez à ce stade, vous pouvez couper d’avantage le bout pour délier le cigare et continuez à le fumer.

Ceci étant, si vous appréciez beaucoup votre cigare, rien ne vous empêche de le fumer jusqu’au bout – mais attention à ne pas vous brûler les doigts ! Pour les cigares premium, tels que les El Septimo, l’intensité des goûts en fin de consommation est la bienvenue, avec des textures qui rappellent le cuir et les épices pimentées. Beaucoup de connaisseurs apprécient la remontée en parfums et en puissance en fin de dégustation. Avec de l’expérience, vous saurez instinctivement lorsqu’il faut vous arrêtez. Néanmoins, si vous êtes dans un lieu plus formel, il sera peut-être souhaitable de poser le cigare plus tôt, et pas à la dernière minute.

Quand Faut-Il Éteindre Votre Cigare ?

• Lorsque le Goût Devient Désagréable – Tant que le goût et l’arôme de votre cigare sont agréables, continuez à le fumer. Un bon cigare doit vous plaire et ne devrait pas être une corvée à subir. Si le parfum vire à l’amertume, ou devient trop intense, au point où vous vous sentez mal ou nauséeux, ce serait sans doute bon de poser votre cigare. Parfois, ce phénomène résulte d’un excès de chaleur, qui peut rendre la fumée amère. Pour vous en sortir, vous pouvez soit arrêter de fumer le cigare, soit le purger pour poursuivre votre dégustation. Pour purger un cigare, il faut souffler délicatement dans le cigare, plutôt que de le tirer. Cette action peut aider à dégager le cigare et enlever certaines des huiles amères qui se sont accumulées. Si le goût du cigare ne s’améliore pas, laissez-le s’éteindre.

• Lorsque Votre Cigare est Trop Chaud – Si vous pincez le bout de votre cigare et vous vous brulez les doigts, vous courez des risques. Vous pouvez faire tomber le cigare sur vos genoux et faire un trou dans votre chandail préféré. Mais un cigare El Septimo devient tellement irrésistible en fin de dégustation que vous pouvez estimer qu’il vaut la peine de vivre dangereusement pendant quelques minutes.

• S’il Devient Trop Petit Pour Votre Main – Si tenir le cigare devient trop inconfortable lorsqu’il arrive en fin de consommation, il est temps de le poser et arrêter de le fumer. Contrairement aux cigarettes, les cigares n’ont pas de filtres qui permettent de les tenir, donc vous pouvez facilement vous brûler les lèvres si vous fumez votre cigare jusqu’aux derniers centimètres. Évidemment, vous pouvez poursuivre votre dégustation jusqu’au bout si vous utilisez un porte-cigare ou une pince à cigares.

Comment Éteindre Votre Cigare ?

Il n’est point nécessaire d’enlever la bague de votre cigare avant de l’allumer. Les bagues permettent d’identifier ce que vous fumez et portent une imagerie souvent très belle et élaborée. Nous vous suggérons de laisser la bague en place jusqu’au milieu de la dégustation. Ainsi, la chaleur émanant du bout du cigare ramollira l’adhésif de la bague et vous pourrez facilement la décoller sans risquer un déchirement de la feuille extérieure du cigare. Vous devez en tout cas l’enlever avant qu’elle ne se mette à brûler, si vous voulez fumer votre cigare jusqu’au bout. Même la plus jolie des bagues n’apportera aucun plus à l’arôme du cigare, surtout si elle se met à brûler et allume la feuille qui compose la cape du cigare.

Lorsque vous arrivez au moment fatidique où soit il ne reste plus rien de votre cigare, soit il est trop chaud ou trop intense et vous devez l’abandonnez, laissez votre cigare s’éteindre de manière gracieuse. Ne l’écrasez pas dans le cendrier. Enlevez la bague (si vous ne l’avez pas déjà fait) et mettez votre cigare dans le cendrier. Il s’éteindra de lui-même sans qu’il ne soit nécessaire de le réduire en amas écrasé.

Vos Préférences Personnelles

Il n’y a donc point de règles fermes qui dictent le moment où il faut éteindre votre cigare, basées sur sa longueur, mais vous pouvez faire preuve de bon sens.

Certains cigares deviennent trop chauds et amers bien avant d’arriver aux derniers centimètres – ce sont ceux que vous pourrez sans scrupules abandonner avant même d’arriver au milieu. En revanche, il y en a d’autres qui ont un goût fabuleux jusqu’à la fin, et vous pouvez alors décider de risquer de vous brûler vos doigts afin de les savourer aussi longtemps que possible.

Avec du temps, et des expérimentations, vous saurez quels sont les cigares qui vous procurent des goûts formidables jusqu’à la fin, et ceux qu’il vaut mieux poser bien avant.

Il n'y a aucun produit